Atelier de présentation des projets « Electrification des localités du Sahel (ELSA) et Electrification intégrale de dix localités du Yatenga ».

Deux projets d’électrification rurale dans les régions du Sahel et du Nord au Burkina ont été présentés le jeudi 08 décembre dernier à Ouagadougou. Cofinancés par l’Union Européenne et le Fonds de Développement de l’Electrification, ces projets permettront l’électrification de 46 localités pour un montant d’environ 3 milliards 355 millions de Francs CFA. En mettant l’accent sur l’électrification rurale, le ministère en charge de l’énergie ambitionne servir l’électricité à au moins 60% de la population burkinabé à l’horizon 2015.
Ces deux projets, mis en œuvre par le Fonds de Développement de l’Electrification et l’association SINCO, ont pour objectif principal d’accroître l’accès des populations rurales bénéficières au service électrique pour lutter contre la pauvreté et favoriser le développement socio – économique dans les régions du Sahel et du Nord. Ils s’inscrivent dans le cadre du programme d’électrification rurale du ministère des Mines, des Carrières et de l’Energie.
Le projet Electrification des localités du Sahel (ELSA) , financé à hauteur de plus de 2 milliards 404 millions de francs CFA a pour finalité l’électrification de 36 localités de la région du Sahel et touchera près de 75 000 personnes des communes rurales de Mansila, de Markoye, d’Arbinda et de Tongomayel et la commune urbaine de Gorom- Gorom.
Les infrastructures électriques qui seront réalisées dans le cadre de ce projet s’inscrivent dans un vaste programme de désenclavement électrique des parties Nord et Centre de la Région du Sahel.
Le projet d’électrification intégrale de 10 villages du Yatenga axé sur la promotion d’une écozone, pour un montant de 975 millions de Francs CFA, sera mis en œuvre par l’Association SINCO. Plus de 13 500 personnes seront touchées par cette opération d’électrification.
Dans les deux projets, l’option d’électrification des localités par raccordement au réseau national de la SONABEL sera mise en avant pour minimiser les coûts d’exploitation. Pour les localités éloignées dudit réseau, il est prévu la promotion des systèmes hybrides diesel/photovoltaïque.
Pour le Ministre des Mines, des Carrières et de l’Energie, son département ambitionne d’assurer à l’horizon 2020, l’accès aux services électriques à au moins 60% de la population grâce à la contribution des partenaires techniques et financiers avec un accent particulier sur l’électrification rurale.
La cérémonie de présentation a connu la présence du Chef de la Délégation de la Commission de l’Union Européenne au Burkina, monsieur Alain HOLLEVILLE.