arton60661

Electrification rurale : Gonsé désormais hors des « ténèbres »

Le ministre des Mines et de l’Energie, Lamoussa Salif Kaboré, a inauguré, le lundi 1er septembre 2014, à Gonsé dans le département de Saaba, province du Kadiogo, le raccordement de cette localité au réseau national interconnecté.

 

Faire de l’énergie un des secteurs-clés de soutien à la croissance économique, tel est l’objectif auquel s’est fixé le gouvernement burkinabè. Pour ce faire, il a consenti un appui-budgétaire de 20 milliards de francs CFA destiné d’une part au renforcement des capacités de production d’électricité de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL) et d’autre part, à l’électrification rurale. C’est dans cette perspective que le lundi 1er septembre 2014, le ministre des Mines et de l’Energie, Lamoussa Salif Kaboré, a procédé à l’inauguration du raccordement au réseau électrique national de Gonsé dans le département de Saaba, province du Kadiogo.

Le chef de Gonsé, le Naaba Sannem, dans son mot de bienvenue, a remercié l’ensemble des autorités qui ont permis que leur rêve devienne une réalité. Selon lui, c’est une nouvelle ère qui commence pour le village. Et c’est pourquoi il a invité sa population à travailler pour le développement de la localité. Pour le maire de la commune de Saaba, Mme Kabré Josiane, l’électrification de cette localité va permettre à l’ensemble des habitants d’avoir un meilleur cadre de vie. Mais comme le dit un adage « c’est beaucoup mais ce n’est pas suffisant », Mme le maire a indiqué que sa commune compte environ vingt-cinq villages, et peu sont électrifiés. C’est pourquoi elle a formulé le vœu de voir le réseau s’étendre prochainement à tous les villages de sa commune dans la mesure du possible par le programme. Elle a particulièrement mis l’accent sur l’électrification du village de Bargo, dont le développement selon elle, est conditionné par l’électrification.

Pour une meilleure prise en main de ses nouvelles responsabilités, le maire a invité la coopérative d’électricité (COOPEL) de Gonsé à se rapprocher davantage du Fonds de développement de l’électrification FDE pour se faire accompagner. Elle a exhorté la population à faire preuve de responsabilité citoyenne en payant leurs factures et à éviter les abus. Le ministre en charge de l’Energie, Lamoussa Salif Kaboré, a signifié que cette cérémonie marque un tournant majeur dans le développement des infrastructures électriques dans le pays en général et à Gonsé et à Badnogo 1 en particulier. Il a expliqué que l’électrification de Gonsé, effective cette année 2014, s’est faite en cohérence avec la priorité du gouvernement et s’inscrit dans le cadre global de la politique de celui-ci.

Le Campus de « Gonsé », un facteur déterminant

Avant d’ajouter que le but de ce processus est d’accélérer l’accès des populations à l’électricité en vue de satisfaire une demande électrique chaque jour croissante (13%/an). Pour le ministre Kaboré, la sélection du village de Gonsé n’est pas le fait du hasard.

En effet, l’implantation de l’Université Ouaga II dans la zone a été un facteur déterminant. « La localité de Gonsé a été sélectionnée non seulement pour apporter de l’électricité aux ménages du village mais aussi pour élargir l’offre de service de l’électricité aux nombreux élèves et étudiants qui y résident déjà et résideront davantage », a souligné M. Kaboré.

Le projet électrification des localités rurales dont les résultats obtenus sont entre autres : l’électrification de 24 localités dans 10 régions du Burkina Faso, le raccordement en cours d’au moins 30 infrastructures socioéducatives et sanitaires et la mise en œuvre dans les localités du projet de nouvelles mesures d’accompagnement des bénéficiaires pour leur permettre d’avoir des branchements électriques sociaux de 6 000 F CFA à 30 000 F CFA fait dire au Ministre Kaboré qu’il sera également une occasion d’amorcer l’électrification des localités voisines. Dans le souci d’une utilisation rationnelle de l’énergie, le ministre a souhaité que des comportements exemplaires soient promus. Il a, en outre, félicité et encouragé l’ensemble des acteurs qui ont œuvré pour la mise en place des infrastructures.

Le directeur du FDE, Jean Baptiste Kaboré, a rassuré les coopératives quant à leur accompagnement. « C’est de notre responsabilité en tant que FDE de les encadrer afin qu’ils puissent se prendre en charge », a-t-il relevé. En effet, les travaux spécifiques d’électrification de Gonsé ont consisté à construire une ligne électrique moyenne tension allant de Ouagadougou à Gonsé sur une longueur de 6 km et à l’implantation de deux postes de transformation de 100 kVA (kilovolt ampère) permettant d’alimenter 125 abonnés d’ici à fin 2014 à travers un réseau de distribution basse tension de 12 km.

Donald Wendpouiré NIKIEMA
nikdonald@yahoo.Fr
Sidwaya

Leave a Reply